Au départ de Dinard, par le sentier côtier, je pars de la pointe du Moulinet en direction de Saint-Briac-sur-Mer pour cette dernière étape. Il fait beau au lever du jour mais froid, le vent est moins fort qu’hier. Je dois faire attention avec les vagues qui se cassent sur le sentier côtier par endroit. Depuis le sentier, on aperçoit les belles villas de Dinard.

Villas de Dinard

Villas de Dinard

La pointe du Décollé

La pointe du décollé est l’un des plus vaste panoramas qui soit sur la côte d’Émeraude. A marée haute, la mer s’engouffre sans discrétion dans la « grotte des Sirènes » et la croix de granit qui domine la pointe était destinée à protéger les marins. Le « Décollé » est une crevasse (appelé « trou du Chat ») qui sépare le promontoire du continent.

La pointe du Décollé

La pointe du Décollé

Après le pique-nique sur la plage de Longchamp, je continue par la pointe de la Garde-Guérin.

La pointe de la Garde-Guérin

Le sentier côtier surplombe une petite plage avant de monter sur le promontoire que constitue la pointe de la Garde-Guérin, site naturel également protégé qui domine la mer d’une cinquantaine de mètres.

La pointe de la Garde Guérin

La pointe de la Garde Guérin

Saint-Briac-sur-Mer

Le village s’est développé progressivement grâce aux nombreux marins au long court, les cap-horniers qui ont laissé un patrimoine bâti. À la fin du 19e siècle, une colonie d’aristocrates anglais installée sur la côte d’Émeraude créa le Dinard-golf. Son club-house est aujourd’hui classé monument historique. De nombreuses Villas et plusieurs hôtels furent construits pour accueillir une population croissante de touristes succombant à l’engouement pour les bains de mer.

Plage de Saint-Briac

Plage de Saint-Briac

J’ai la chance de pouvoir fouler le nouveau tronçon du GR34 de Saint-Briac, qui longe les propriétés de John Kerry et Brice Lalonde. En effet, le sentier des douaniers passe au bout de la piscine de Brice Lalonde.

Les peintres de Saint-Briac-sur-Mer

Si Saint-Lunaire inspira certains musiciens (Debussy y composa La mer), la douceur et les couleurs du littoral de Saint Briac a attiré de nombreux peintres de renom à la fin du 19e siècle. Le lieu était prisé des artistes pour sa tranquillité et pour la beauté de ses paysages. Parmi les plus célèbres : Auguste Renoir, Émile Bernard, Henri Rivière et Paul Signac. La commune leur rend hommage en y installant des reproductions de tableaux sur plusieurs sites, notamment sur le balcon d’Émeraude.

Première étape du GR34

Arrivé au terme du premier tronçon du GR34 au bout d’une semaine de marche, je garde en mémoire tous ces paysages de cartes postales et je confirme que la Côte d’Émeraude porte bien son nom : l’eau est transparente et de couleur vert émeraude.

Eau transparente et vert émeraude

Eau transparente et vert émeraude

La côte d'Émeraude

La côte d’Émeraude

Le cap Fréhel au loin

Le cap Fréhel au loin

Je me souviens aussi des rencontres sur le chemin : le groupe de randonneurs du Pas-de-Calais, que l’on a dépassé à Roz-sur-Couesnon, retrouvé avant Saint-Marcan, et à nouveau croisé avant d’arriver à Saint-Malo. À l’auberge de jeunesse de Saint-Malo, nous avons partagé notre chambre avec Katia, une allemande venue de Munich pour faire le tour de Normandie en vélo pendant deux semaines. Il y a aussi le couple de marcheurs qui a planté la tente à Dinard et qui fait des randonnées à la journée pendant quelques jours et après déplace la tente de ville en ville.

Chaque soir, à l’arrivée à l’étape, on a hâte de retirer les chaussures de marche et chaque matin, on a la surprise de se lever en forme comme si on avait rien fait la veille.

Une chose est sûre : le tour de la Bretagne par le GR34 aura une suite…

 

 

 

Articles similaires