Profitant des premiers beaux jours de mai et de notre séjour en Charente, nous partons découvrir la ville de Saintes que nous n’avons pas encore visité malgré nos nombreux séjours dans la région.

Nous commençons par aller voir les ruines imposantes de l’amphithéâtre gallo-romain, témoin important de la ville antique Mediolanum. Il pouvait accueillir 15000 personnes lorsqu’il a été érigé vers 40 après JC, sous le règne de Claude. On peut encore voir les gradins appuyés sur un vallon malgré la végétation qui les a en grande partie envahi. A part les gradins et l’arène, il reste une porte avec une voûte arrondie.

Le site est classé Monument Historique depuis 1840 et des restaurations sont régulièrement mises en œuvre afin de préserver ces vestiges.

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

Les vestiges de l’amphithéâtre gallo-romain de Saintes

L’église Saint Eutrope derrière les arènes

L’église Saint Eutrope derrière les arènes

Nous poursuivons notre visite de la ville par l’église Saint Eutrope qui domine les arènes puis nous partons vers l’est de la ville.

L’église Saint Eutrope

L’église Saint Eutrope

La crypte de l’église Saint Eutrope

La crypte de l’église Saint Eutrope

Il faut traverser la Charente pour aller au pied de l’Arc de Germanicus, sorte de réplique de l’Arc de Triomphe de Paris. Il servait de porte d’arrivée de la grande voie romaine qui venait de Lyon.

L’Arc de Germanicus

L’Arc de Germanicus

L’Arc de Germanicus

L’Arc de Germanicus

L’Arc de Germanicus

L’Arc de Germanicus

Le musée archéologique

Le musée archéologique

Nous revenons sur nos pas, visitons le cathédrale Saint-Pierre à proximité de l’Arc de Germanicus puis déambulons dans les rues piétonnes avant de reprendre la chemin du retour.

Interrompue en pleine guerre de religion, la réédification de la cathédrale a commencée au XVe siècle a été reprise au XVIIe siècle. Cet édifice a la silhouette étrange d’un chantier gothique inachevé et dont la coupole de l’église romane a subsisté.

La Cathédrale Saint-Pierre

La Cathédrale Saint-Pierre

La Cathédrale Saint-Pierre

La Cathédrale Saint-Pierre

 

Articles similaires