Il fait frais lorsque nous laissons la voiture au parking du Pont de la Pêche après le hameau des Prioux. Nous commençons la montée vers le cirque du Génépy à l’ombre, mais très vite le soleil généreux nous permet de profiter des nombreuses fleurs dans les zones humides : linaigrettes, orchidées, centaurées… et même de belles edelweiss au bord du précipice d’une cascade.

Les chalets de Montaimont

Les chalets de Montaimont

Les gorges du Doron de Chavière

Les gorges du Doron de Chavière

Orchidée

Orchidée

Orchis vanillé

Orchis vanillé

Fleur

L'Edelweiss, une célèbre fleur de montagne, mais si rare

L’Edelweiss, une célèbre fleur de montagne, mais si rare

Cascade

Cascade

Centaurée

Centaurée

Nous atteignons le début du cirque du Génépy et passons une première passerelle comportant une planche de bois enjambant le torrent. Puis, nous devons franchir un deuxième torrent sur une passerelle en très mauvais état et instable. La force du débit du torrent nous décourage de passer sur des pierres au milieu du torrent et nous sommes contraints de passer sur cette passerelle de fortune.

La montée est raide depuis la vallée du Doron de Chavière

La montée est raide depuis la vallée du Doron de Chavière

La passerelle bancale sur le torrent

La passerelle bancale sur le torrent

Le torrent à franchir a un très fort débit

Le torrent à franchir a un très fort débit

Nous atteignons ensuite la moraine du glacier du Génépy et devons traverser quelques névés. Le glacier du Génépy est juste au-dessus de nos têtes et le point de vie sur les séracs est impressionnants.

Le cirque du Génépy et son glacier

Le cirque du Génépy et son glacier

Les séracs du glacier du Génépy

Les séracs du glacier du Génépy

Après avoir quitté la moraine, le paysage change de caractère et le sentier devient en balcon. Nous nous arrêtons un peu plus loin pour le pique-nique quand tout à coup, nous entendons un bruit de tonnerre : des séracs se détachent du haut du glacier du Génépy.

Rhododendrons

Rhododendrons

Pensées

Pensées

Gentiane jaune

Gentiane jaune

Après un passage aérien dans des rochers, nous atteignons le cirque d’Ariande puis le cirque du Rosoire où nous retrouvons la bifurcation vers le col d’Aussois au pied de la pointe de l’Observatoire.

Le vallon du Doron de Chavière d'où nous sommes partis

Le vallon du Doron de Chavière d’où nous sommes partis

La pointe d'Ariande

La pointe d’Ariande

Fleurs

La pointe de l'Observatoire

La pointe de l’Observatoire

Nous continuons la descente vers l’alpage du Ritort où nous prenons un rafraîchissement avant de poursuivre la descente vers le parking en passant par le refuge du Roc de la Pêche.

Le soir, nous prenons le temps d’observer le coucher du soleil depuis le chalet.

Lumières du soir depuis notre chalet (au centre : le Moriond et au fond la Grande Casse)

Lumières du soir depuis notre chalet (au centre : le Moriond et au fond la Grande Casse)

 

Articles similaires

Une réponse

  1. dominique

    Toujours de très belles photos et des paysages rafraîchissants.