En hiver à Termignon, on peut skier jusqu’à presque 2470 m d’altitude mais on ne soupçonne pas ce qui se trouve sous ce grand manteau blanc. L’été permet de découvrir la montagne sous un autre aspect et de voir des lacs à côté desquelles on dévale à skis sur une piste en hiver. Mais on pouvait se douter que près de la piste « la bleue du lac » de Termignon se trouvait un lac : le lac de Sollières. Rien à voir avec le grand lac du Mont-Cenis à quelques kilomètres, mais le point de vue à presque 180 degrés vaut le détour.

En été, pas de téléski pour grimper jusqu’au sommet, juste le télésiège qui permet de passer de 1300 m à 2090 m, le reste… à pied.

Le début de la montée se fait par la piste verte « la route du lac ».

Au fond, la Dent Parrachée et les glaciers de la Vanoise

Au fond, la Dent Parrachée et les glaciers de la Vanoise

La Grande Casse

La Grande Casse

Au moment du pique-nique, un papillon est venu nous voir.

Papillon

Le patou, chien qui garde le troupeau de mouton

Le patou, chien qui garde le troupeau de mouton

En chemin, on peut rencontrer des patoux, excellents chiens de berger
(qui ne font pas toujours la distinction entre un loup et un humain !)

Fleur

Campanule fluette

Campanule fluette

Le lac de Sollières

Le lac de Sollières

La Dent Parrachée (3697 m) et les glaciers de la Vanoise

La Dent Parrachée (3697 m) et les glaciers de la Vanoise

Vers Bramans

Vers Bramans

En hiver, le paysage est très différent : voir le même endroit en version hivernale

Articles similaires