Quelques centaines à plusieurs milliers de grues séjournent tout l’hiver en Champagne depuis la création du Lac du Der-Chantecocq. Pendant la journée, elles recherchent surtout les grains de maïs laissés au sol après la récolte. Le soir, elles regagnent le lac pour y passer la nuit.

Les grues se déplacent rarement seules. Elles volent en petits groupes en formant des figures géométriques plus ou moins parfaites.

Grues cendrées Grues cendrées Grues cendrées

Une grue cendrée en vol se reconnait avec son long cou tendu et ses pattes bien tendues. L’envergure de la grue peut aller jusqu’à 2 mètres, ce qui en fait l’un des plus grand oiseaux d’Europe. Son cri en vol est lui aussi caractéristique, une espère de « grou grou grou ».

Grues cendrées

Il n’est pas rare de voir au milieu des champs quelques grues à la recherche des graines restées après les moissons.

Grues cendrées dans un champ

Grues cendrées dans un champ

Grues cendrées dans un champ

Grues cendrées dans un champ

 

Articles similaires